•  
      MIDONGY ATSIMO


    Le parc national Befotaka Midongy se situe à 94 km de Vangaindrano. C’est l’une des zones d’intervention du Programme du Patrimoine Mondial de l’UNESCO à Madagascar. Sa superficie est de 192.198ha. L’altitude à l’intérieur du Parc varie de 689 m à 1679 m.

    Le climat est de type tropical humide. Le Parc National de Befotaka Midongy présente plusieurs types d'habitats représentatifs de l'Ecorégion du Centre et l'Ecorégion de l'Est. Outre ces habitats, le Parc abrite aussi de forêt  ripicole ainsi que des habitats aquatiques dont les rivières, lacs, marécages et autres. Le parc national est géré par le PNM-ANGAP.

    Befotaka Midongy est un des berceaux de la civilisation Bara. C’est un groupe ethnique à forte tradition pastorale dont l’élevage bovin était la principale activité auparavant

    Zones d’interventions :
    District de Midongy, District de Befotaka, District de Vangaindrano

    Caractéristiques écologiques

    La zone présente une forêt dense humide de basse altitude et moyenne altitude. L’accès est difficile et certains endroits gardent son caractère primaire. Le parc appartient à une zone écofloristique orientale très riche en espèces végétales.


    Activités du programme du Patrimoine Mondial à Midongy Befotaka

    Conservation et Développement
    -
    Travaux de cartographie pour la délimitation du parc
    - Appui et renforcement des capacités de l’Unité de Gestion (construction des bureaux, dotation des matériels,..)
    - Dotation des matériels pour l’Unité de Gestion
    - Vulgarisation des textes légaux sur les forêts et les aires protégées, en collaboration avec l’ANGAP

    Développement socio-économique
    Le Projet a octroyé de nouvelles techniques d’agriculture aux populations locales pour leur permettre d’effectuer des activités génératrices de revenus : (Système de Riziculture Améliorée, utilisation d’engrais,…) Des infrastructures hydro- agricoles ont également été dotées à cette population. Jusqu’à présent, le Programme du Patrimoine Mondial de l’UNESCO à Madagascar 3 ont financé barrages dans ce parc

    Le Projet a également offert des kits sanitaires en vue d’améliorer la santé de la population locale et pour permettre à cette dernière d’avoir des conditions de vie plus saines. Un appui aux CSB a été apporté par le Programme du Patrimoine Mondial dans le cadre de la lutte contre le paludisme, les diarrhées, l’IST/SIDA, l’IRA. Le Projet a également entamé une campagne de vaccination pour les enfants

    Education environnementale
    Le Programme du Patrimoine Mondial de l’UNESCO à Madagascar en partenariat avec Education Pour Tous ont procédé à l’alphabétisation des adultes pour qu’ils s’imprègnent de la nécessité de la conservation et pour leur permettre de se prendre en charge en s’intégrant à une activité génératrice de revenu ou à une association après la formation. L’association est une porte pour leur permettre de bénéficier l’appui des organismes ou d’autres entités en partenariat avec le Projet

    Le Programme du patrimoine Mondial dispose d’une structure locale permanente qui assure la coordination des travaux avec les partenaires.

     

    http://www.unescopm.mg/midongy_atsimo.html


    votre commentaire
  • La période de récolte de letchis commence bientôt. Le festival "Avy letchis ê!" aura lieu le 14 15 et 16 Novembre 2008 à Tamatave. Ce n'est que la 2ème édition. Une très bonne idée pour faire rencontrer toutes les personnes intéressées par la filière. Vangaindrano et sa région produit des letchis, mais malheureusement, cela reste encore très limitée. Alors que le letchi pousse très facilement dans la région. Encore une potentialité que l'on néglige!!!

    Notre région produit aussi beaucoup de "katratro" du rhum traditionnel, nous ne valorisons pas assez nos produits.... c'est pour quand le féstival du "katratro"?... Il faut que nous apprenons à vendre nos produits, nos régions, nos savoir-faire... Nous sommes allés à la fête du champagne à les Riceys cette année 2008 et l'on a vu comment ils sont très bien organisée. Des efforts doivent être fait. Qui va le faire? comment? c'est la grande question! En attendant, n'oubliez pas de goûter si vous passer par là!!! attention c'est assez fort!

    Nous sommes à votre disposition pour tous renseignements sur notre région. Si vous avez des projets, des investissements à faire dans la région, n'hesiter pas à prendre contact. On va s'efforcer à vous donner satisfaction. C'est valable pour les malgaches mais aussi pour les étrangers.

    Si vous avez la chance de passer par Tamatave pendant cette période là, on vous souhaite bon féstival.


    votre commentaire
  •  

    Sur parcs-madagascar.com, on recense une seule réserve spéciale dans la région. Nous allons en tout cas effectuer des enquêtes pour vous donner des renseignements sur d'autres sites touristiques éventuelles.

     

    La parcelle 1 se trouve au nord - est du village de Manombo, et à l'ouest de la RN 12 farafangana - Vangaindrano. A l'origine la parcelle 1 faisait partie d'une plus grande Forêts classées d'Ifatsy - Nord - Est dont la superficie est de 10.650 ha

    La parcelle 2 se trouve au sud-est du village de Manombo entre la RN 12 et la mer. Elle faisait partie de la forêt classée de Lopary Nord -Est, la limite orientale de la parcelle 2 est formée d'une plage de 5km dominée par une dune couverte par la forêt littorale sur sable.

     

     

    La Réserve Spéciale de Manombo se trouve se trouve entre la latitude 22°57' S, 23°08' S et longitude 47°36'E,47°48'E .

    La surface totale de la forêt couvre un peu de 15.000 ha dont 4.000ha fait partie de la réserve spéciale. La surface totale de la réserve spéciale de Manombo couvre 5.080 ha reparties en deux parcelles : Parcelles 1 ( 2800 ha ) et parcelle 2 ( 2280 ha)..

     

    Les tourisme dans notre région n'est pas encore mis en valeur. L'une des solutions très attendue par les opérateurs économiques est la réhabilitation de la route, notamment la route entre Vangaindrano et Fort-dauphin mais aussi celle de Ihosy Farafangana.

    On sait que les gouvernements du régime actuel ont fait beaucoup d'efforts dans ce sens dans les autres régions de Madagascar. Nous en France, très loin du terrain entendons dire que des projets sont mis en place pour ces portions de route sans que l'on puisse confirmer.

    C'est certain que l'amélioration de l'état des routes va contribuer au développement de la région. La route est un moyen pour sortir les produits locaux, pour plus de débouchés. Mais le principal bénéficiaire immédiat serait le tourisme.

    En effet, la ville de Fort-dauphin est déjà connue dans le monde entier comme une destination touristique, la ville de Vangaindrano et ses proches ont des grandes potentialités touristiques (écotourisme, tourisme culturel, les plages, ...) l'ouverture de ces deux axes profitera aussi aux producteurs locaux, ils pourront exporter par le biais du port de Fort-dauphin.


    votre commentaire
  • Vangaindrano se trouve dans le Sud-est malgache. à quelques 75 kms au Sud  de Farafangana. Elle reste une ville très paysane, très rurale. Sa population est très acceuillante et très curieuse envers les étrangers.

    Ces derniers temps, elle a connu une famine sans précendent. On a vu dans certains médias que le gouvernement epaulé pars des Ongs mais aussi l'ONU met en place un plan pour lutter contre le retour probable de la famine dans cette région.

    Pourtant, c'est une région plutôt humide, riche en terre fertile, avec une population qui ne demande qu'à travailler. Des solutions existe, il suffit seulement de les mettre en place sans attendre que des grands projets soient mis en place. C'est la raison d'être même de l'association. Le premier but de l'association est de réunir les personnes succeptibles de porter intérêt à des actions si importantes pour la population de cette ville, pour enfin monter des projets et actions bien organisés.

    Ainsi, nous vous demandons de l'aide à tout le monde soit en apportant des idées, en venant aux festivités qu'on organise ici et là, en apportant des savoir-faire, des experiences, des conseils. Le blog est ouvert à toutes et à tous pour ce faire.

    Nous allons communiquer les statistiques concernant la région de Vangaindrano ultérieurement pour faciliter le travail des personnes voulant faire des propositions et effectuer des aides directes.

    On espère seulement que vous seriez sensible à notre démarche et seriez prêts à participer selon vos possibilités, selon vos disponibilités à cette idée certe pas facile à mettre en place mais necessaire pour la population de la région.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique